Retour

Dinky Toys

Petite histoire d'un jouet mythique

Dinky Toys

« Jouet mignon » en est la traduction littérale.
En fait, Franck HORNBY, inventeur du « mechanics made easy » (1903), rapidement rebaptisé « MECCANO » (make and know), a développé toute une ligne de trains-jouets à l’échelle « 0 ». Les premiers modèles étaient en pièces détachées, montables et démontables à souhait.
Puis les trains locos, voitures, wagons furent manufacturés en tôle lithographiée avec agrafes, le tout d’un seul tenant. L’étape suivante fut la création de modelled miniatures, c’est-à-dire des accessoires pour gares et quais de gare, personnages, signaux, jusqu’aux distributeurs de chocolat.


Il ne manquait plus que des voitures et camions et c’est ainsi que les fameuses Dinky toys virent le jour. Leur succès ne s’est jamais démenti, peut-être grâce à leur caractère naïf.  Ce ne sont pas des maquettes avec le dernier essuie-glace figuré, elles n’ont pas de vitres (ce sera d’ailleurs la publicité du concurrent CORGI, venu lui enlever une part de marché : « those with windows »).

Dinky est devenu un mythe, comme le sont Märklin, Barbie ou l’ours en peluche.

« Ahh, les Dinky, cela vaut de l’argent ! », remarque mille fois entendue. Oui et non.
En fait, à nos yeux, les Dinky sont devenus des objets pour spéculateur- investisseur. Et dans ce cas, elles doivent être parfaitement neuves, sans la moindre griffe ou défaut et avec leur boîte d’origine… ce qui signifie qu’on n’a pas joué avec !!!   Et ce qui fait surenchère auprès de collectionneurs fortunés.

Nous préférons ici une Dinky griffée, cabossée, voire avec une roue manquante, car elle a alors une histoire, comme un timbre-poste oblitéré par rapport à son homologue « neuf et sans charnière ». Nous préférons une Dinky qui a fait le bonheur d’un enfant dans ses jeux.
Et vous, qu’en pensez-vous ?


Votre choix :

Other languages :


Notre adresse :

A.S.B.L. Musée du Jouet
Rue de l'Association, 24
1000 - Bruxelles
Belgique

Site optimisé pour :

FIREFOX site réalisé avec COPIX