Retour

Les Jouets Mécaniques

PHOTO

Les jouets mécaniques: de 1880-1960 à nos jours.

A ne pas confondre avec les automates qui sont des pièces de précision, relativement compliquées et fabriquées en petites séries artisanales.

image id=64 Le jouet mécanique – tous ces volatiles, grenouilles et autres otaries que l’on remonte en 3 secondes- ont vu le jour vers 1880 avec l’avènement de l’ère industrielle.
Sur les grands boulevards à Paris, des camelots les vendaient aux badeaux ébahis. L'un des premiers fabricants en grande série fut Fernand MARTIN (voir la Madelon casseuse d’assiettes). En Allemagne, c’est LEHMANN qui se taille la part du lion, avec de superbes réalisations. Suivi par bien d’autres tels GOTZ, ARNOLD, BLOMMER & SCHOLER, …
Et ni le Japon, ni l’Espagne ne furent en reste.

 

Puis vinrent les années '60 et l’arrivée des jouets à piles... qui sonnèrent le glas du petit jouet à remonter. Peut-être également parce que de doctes ( ?) protecteurs vinrent chasser le jouet à remonter sous des prétextes de sécurité… Les enfants peuvent avoir un couteau, une fourchette et des piles en main, mais pas une petite grenouille sauteuse… Parce que les normes sont faites, via lobbyistes par les fabricants de piles ?
Le débat est ouvert en nos murs.


image id=66 Depuis ce rejet vers 1960, et après une traversée du désert, tous ces petits jouets mécaniques se  retrouvent sur le marché, manufacturés en Chine par les machines allemandes, anglaises, françaises etc et les mêmes outils, mais ils sont vendus comme « objet de décoration » ou « rigoureusement pour collectionneurs ». Ils n’ont pas le label « jouet » contrairement aux piles et beaucoup d’autres monstres en plastique articulé. Hypocrisie ???

image id=65


Votre choix :

Other languages :


Notre adresse :

A.S.B.L. Musée du Jouet
Rue de l'Association, 24
1000 - Bruxelles
Belgique

Site optimisé pour :

FIREFOX site réalisé avec COPIX